Something Beautiful

New York pour 20 euros, est-ce réellement possible ?

0

Ryanair souhaite permettre des liaisons directes entre plusieurs métropoles d’Amérique et autant de métropoles européennes.

Des sociétés telle la Nord-américaine Southwest ou la Malaisienne AirAsiaX sont sur les rangs. Cependant, le modèle de vols longues distances à très bas prix est économiquement fragile dès lors que ces vols engendrent des frais comme l’hébergement du personnel entre deux voyages. Différents services supplémentaires payants, par exemple l’accès à internet, pourraient être créés.

ryanair

Michael O’Leary devient définitivement un adepte des discours fracassants. Il n’y a pas si longtemps, il avait évoqué un projet de supprimer les cabines de toilettes dans les avions afin de faire croître le nombre total de fauteuils. En outre, il soutient qu’un copilote pourrait tout bonnement être remplacé par l’ordinateur. Sa dernière innovation, celle de vols transatlantiques en-deçà de 20 euros le vol aller et le vol retour, à défaut d’être réalisable, aura pour le moins fait du bruit médiatique début 2014.

Des vols pour les États-Unis à 10 euros

Michael O’Leary, le fondateur de la compagnie aérienne low cost Ryanair, a rendue publique lors d’une rencontre à Dublin la vente dans quelques années de places d’avion pour les États-Unis à moins de 20 euros. Des vols entre NY et l’Europe seraient ainsi proposés moyennant 17,50€ l’aller-retour. Pour comparer, un tel billet se trouve aujourd’hui en moyenne à 650 euros. La condition est que toutes les prestations à bord comme la nourriture, les bagages et le choix du siège seraient par contre payants. Dans un même appareil, ces places presque données concerneraient bien entendu un nombre limité de voyageurs.

Des dizaines d’appareils à acquérir

Jusqu’à maintenant, les Boeing moyens courriers de la société Ryanair relient les grandes villes d’Europe. Ryanair devra faire l’acquisition d’un parc comprenant au moins 30 avions afin de relier à très faible tarif l’Hexagone et les États-Unis. Le patron de Ryanair prévoit de réaliser ce projet en cinq ans, à voir si cette information est mise en application un jour.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter le blog basilix.org.

So, what do you think ?